0
General News Wed, 14 Aug 2019

Entrée Est de Douala: Nganou Djoumessi prescrit l’arrêt provisoire des travaux

Les Travaux publics a par ailleurs demandé la construction d’une voie de contournement pour réduire les embouteillages.

Le phénomène s’apparente déjà un challenge sur les réseaux sociaux. Les usagers, indiquent le nombre d’heures mis pour parcourir un des points situés entre l’itinéraire du chantier Yassa-Pont sur la Dibamba.

Les usagers de la route fulminent contre les bouchons interminables sur ce tronçon et même en dehors. Dans un post Faceook publié le 31 juillet, Alain Blaise Batongue, Secrétaire exécutif du Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam) enrageait «C’est proprement scandaleux que les travailleurs soient obligés de partir de chez eux dans la nuit (5h30), et font quand même deux heures pour parcourir moins de 10 kilomètres entre les deux stations Tradex. Que les voyageurs fassent encore plus de temps pour sortir de la ville dès 6 heures du matin. Et que cet axe soit pareillement bloqué le soir jusqu’à minuit passé. C’est scandaleux.»

Lors d’une réunion d’urgence tenue le 06 août, le ministre des Travaux publics (Mintp), Emmanuel Nganou Djoumessi a trouvé une solution qui passe par l’aménagement des voies de contournement. Les activités sont donc provisoirement arrêtées pour permettre la mise sur pied de ces voies.

Outre, cette mesure, le ministre Nganou Djoumessi a déploré la lenteur des travaux sur l’ensemble du chantier démarré le 19 octobre 2018. L’entreprise chinoise en charge des travaux est à seulement à 6% de taux de réalisation, contre 34% de consommation des délais.

Le ministre a également déploré le fait que la mission de contrôle assurée par le groupement Integc/Prisma/Cameroon Engineerieng, a été défaillante dans les mécanismes de surveillances et d’alertes. D’où le faible taux d’exécution. Le retard dans la mobilisation de l’entreprise sur le terrain, des problèmes de personnel et de ressources humaines; de déplacement des réseaux; et de non payements des décomptes, ont également été identifiés comme des freins à l’avancement des travaux sur la pénétrante Est de la capitale économique du Cameroun.

Pour venir à bout des embouteillages sur ce tronçon, le préfet du Wouri a pris plus tôt un arrêté interdisant la circulation des gros porteurs de 05h à 21h.

Les travaux sur ce chantier concernent principalement les études d’exécution ; les terrassements ; la construction de quatre giratoires, dont deux avec passages inférieurs ou supérieurs; la construction de dix dalots simples et d’un dalot triple ; l’exécution du corps de chaussée…

Source: actucameroun.com