0
General News Fri, 8 Nov 2019

Paul Motaze renfloue les caisses de l'Etat grâce à une énorme opération

De sources bien introduites, Louis Paul Motaze, l’argentier du Cameroun dans le cadre du comptage physique des personnels de l’Etat a renfloué les caisses de l’Etat.

Bientôt, une rationalisation et la maitrise des dépenses publiques au Cameroun. Toute chose qui rassure et redonne confiance aux bailleurs de fonds. Au Cameroun, la question de la maitrise de la masse salariale des fonctionnaires préoccupent. Depuis de nombreuses années, c’est un caillou dans la chaussure de nos gouvernants.

Le phénomène des fonctionnaires fictifs touche toutes les administrations. Un grand business pour certains individus qui privent l’Etat du Cameroun de grandes ressources financières. C’est dans cet ordre d’idée, que l’Etat engage le comptage physique du personnel en avril 2018. Le but est de radier sur le fichier solde de l’Etat des personnes qui touchent frauduleusement l’argent du contribuable.

30 milliards

Pour cela, sur les 310786 agents qui émargent officiellement à la fonction publique, on démasque 44000 fonctionnaires présumés fictifs. Ceci, pour la première phase de l’initiative. Pour un départ, l’opération doit permettre à l’Etat de gagner 26 milliards de Fcfa sur les dépenses de personnels. A la surprise générale, elle permet de débusquer 10000 agents fictifs et de réaliser des économies de l’ordre de 30 milliards Fcfa.

Les chiffres sont donnés dans le document d’orientation budgétaire. Ces économies intègrent notamment la masse salariale des agents publics. Mais aussi, les avantages auxquels les fonctionnaires ont droit selon la règlementation. D’un autre côté, on enregistre un système informatique efficace. Le Système de télé compensation en Afrique (Systac), lancé depuis juillet 2019, n’effectue qu’un seul virement par fonctionnaire. Ce qui amplifie le toilettage du fichier solde.

Reformes

Louis Paul Motaze, vient aussi de saisir le ministre des Relations extérieures. Il s’agit ici, de traquer les perceptions indues et frauduleuses par certains personnels de salaires diplomatiques. Une ère de reformes qui permet de renforcer une économie camerounaise en phase de résilience.

Source: actucameroun.com