0
Regional News Fri, 12 Jul 2019

Un second site de dépôts d’ordures à Yaoundé

Le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé (CUY), Gilbert Tsimi Evouna a annoncé il y a peu, qu’un second site de dépôt d’ordure d’une superficie de 25 hectares se trouvant dans l’arrondissement de Ngoumou, département de la Mefou et Akono sera bientôt fonctionnel. Rapporte le site d’information investir au Cameroun.

«?À ce jour, nous sommes heureux d’annoncer que les transactions financières avec les populations et les procédures avec les autorités en charge de la propriété foncière sont achevées. Les documents des trois titres fonciers ont été formellement remis à la Communauté urbaine de Yaoundé le 24 juin 2019?», a déclaré le délégué de la CUY. Avant d’ajouter que l’aménagement des voies d’accès et du site proprement dit, seront bientôt conduits à leur terme. Pour y parvenir, la CUY a déboursé un montant de 3 milliards de FCFA.

Toujours selon le site Investir au Cameroun, le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé (CUY) a affirmé que en attendant l’exploitation du nouveau site, les travaux de maintenance du premier site à Nkolfoulou sur la route de Soa, font l’objet d’une planification annuelle et continueront de bénéficier d’une attention soutenue. Durant la période transitoire, le temps de l’achèvement des travaux d’aménagement du site d’Ongot, la compagnie Urban DNA transportera les déchets collectés vers la décharge de Nkolfoulou.

En effet, apprend-on, le recrutement de la compagnie Urban DNA, second opérateur dans la gestion des ordures ménagères à Yaoundé par la CUY est dû à une insatisfaction et à l’incapacité de la société Hysacam de supporter seule la pression du ramassage quotidien, quels que soient les efforts consentis. C’est dans ce contexte que le 11 novembre 2018, la CUY a signé avec Urban Dna un contrat pour « la pré-collecte, le balayage et le nettoyage des rues, places publiques et marchés dans la ville de Yaoundé ». La nouvelle entreprise « assurera la maintenance et l’enlèvement des bacs dans 38 plateformes de pré-collecte mis en place par la CUY ; la fourniture et l’entretien des bacs métalliques pour la collecte à pont fixe ; la collecte des déchets ménagers, l’élimination des dépotoirs sauvages dans la zone d’intervention », entre autres. Cette entreprise va travailler dans les arrondissements de Yaoundé III, VI et VII. Hysacam quant à elle, va continuer d’effectuer ses tâches dans les arrondissements de Yaoundé I, II, IV, V.

HysacamHysacam, pour sa part, a souvent expliqué que ses difficultés de déploiement sont liées au paiement en retard de ses prestations par l’État du Cameroun. L’incivisme galopant des citadins qui se traduit par une mauvaise gestion des ordures, en jetant de manière anarchique les ordures hors des bacs. A cela s’ajoute une croissance démographique des métropoles et les nombreux embouteillages qui ne permettent pas de faire une collecte optimale.

Source: agencecamerounpresse.com