0
Sports News Tue, 10 Sep 2019

'Je suis le meilleur en Afrique'

Dans un entretien qu’il vient d’accorder à Vox-Africa, l’ex-capitaine des lions indomptables du Cameroun revient sur sa riche carrière de footballeur.

Samuel Eto’o parle de lui après l’annonce de sa retraite. Ce dimanche 8 août 2019, l’ex-capitaine des lions indomptables est en vedette sur Vox-Africa. Dans un entretien accordé à Alain Foka, il revient sur les grands moments de sa carrière.

« La CAN 2000 est un moment unique pour moi. Je suis le plus jeune. Le coach me signifie que je ne doit pas être titulaire. Mais, je me bats pour être incontournable. J’ai l’intuition que nous allons gagner». Raconte ce dernier.

Ballon d’or

Des mauvais souvenirs, le quadruple Ballon d’or africain en connait. Il revient surtout sur un fait douloureux. Le titre de Ballon d’or attribué à l’italien Canavaro en 2006 alors que tous les observateurs le voient vainqueur.

Selon lui, la faute revient à l’Afrique. «Nous ne sommes que bons à dénigrer nos propres frères. Nous ne sommes pas respectés. On ne peut pas m’expliquer que Mané, Salah et Aubameyang, ne peuvent pas être dans les 5 premiers. Lionel Messi et Cristiano Ronaldo sont très forts, mais cette saison, c’est Mané et Salah». Regrette celui-ci.

Can 2021

Plus loin, il tacle les dirigeants du sport camerounais. Il s’agit notamment du ministère de sports et l’ancien exécutif de la Fecafoot. Au passage, le triple vainqueur de la ligue des champions d’Europe se vante de son rôle dans le décalage de la Can 2021 au Cameroun.

«J’ai tout fait pour que les relations entre l’État du Cameroun et la Confédération Africaine de Football (CAF) s’améliorent. Je termine ma mission en faisant en sorte que le Cameroun ne perde pas sa Can et qu’elle soit repoussée». Affirme celui-ci.

Reconnaissance

En attendant sa probable reconversion, Eto’o demande à être respecté. «Je suis un joueur unique. On doit me donner ma place. Je suis le meilleur en Afrique ». Se félicite ce dernier.

Plus loin, il poursuit, « Je l’ai gagné dans les stades, c’est un fait. Les autres le savent et doivent l’accepter. Quelqu’un d’autre viendra et fera mieux que moi. Je sais que je ne suis pas éternel».

Source: actucameroun.com