0
Sports News Mon, 18 Nov 2019

Samuel Eto’o en véritable Président de la Fecafoot

Maintenant qu’il a pris sa retraite du football, Samuel Eto’o ne se cache plus pour gérer de manière directe le football camerounais. On le savait déjà depuis qu’il avait installé à Tsinga son homme de paille et avocat, Me Dieudonné Happi comme Président du Comité de Normalisation. Celui-ci a favorisé de manière peu transparente l’élection de Seidou Mbombo Njoya à la tête de la Fédération. Sa gestion par la bande s’est muée en intervention directe.

Il a réuni autour de lui les membres du Comité exécutif et les délégués de l’Assemblée générale qui sont partis presque de toutes les Régions du pays, pour répondre à la convocation de Samuel Eto’o.

La réunion a eu lieu dans la nuit du vendredi 15 novembre dans la salle de conférence de l’hôtel La Falaise de Bonapriso. « Deux points étaient à l’ordre du jour : La présentation de la société des paris sportifs « BETOO » et le pardon de Samuel Eto’o fils à Iya Mohammed, l’ancien président de la Fédération. Après, on a but et on a mangé. C’était tout, ne croyez à rien d’autre » confie à cameroon-info.net, un membre du Comité exécutif de l’instance présent à cette réunion.

En quelle qualité, l’ancien buteur de l’équipe nationale fanion, a-t-il convoqué les membres de la Fecafoot ? Notre source a refusé de répondre à cette question. Elle a plutôt tenu à démentir, d’un ton ferme, les indiscrétions qui font croire que Samuel Eto’o fils et ses lieutenant Alim Konate et Seidou Mbombo Njoya, sont dans une dynamique de pré-campagne électorale en prévision d’une éventuelle annulation par le Tribunal arbitral du sport du dernier processus électoral à la Fecafoot à la suite d’une requête d’Abdouraman Hamadou Baba…

Selon des sources crédibles, Samuel Eto’o fils, pendant la réunion de vendredi, a présenté son entreprise « BETOO », en précisant qu’elle n’aura aucun lien avec les compétitions organisées par la Fecafoot. Ensuite, l’ex capitaine des Lions indomptables s’est particulièrement adressé aux délégués venus du septentrion, Région d’origine de Iya Mohammed, l’ancien président de la Fecafoot tombé en disgrâce à cause de Samuel Eto’o fils, entre autres. Pendant la rencontre de Douala, le quadruple ballon d’or africain a réitéré ses regrets et redis ce qu’il avait déjà déclaré la veille lors d’une interview diffusée simultanément sur les chaines de télévision Crtv, Canal 2, Vision 4 et Stv. « Iya Mohammed et moi, il y a eu beaucoup de bagarres. Mais, je n’avais pas à cette époque, certaines informations que j’ai eues bien après… Je prie le président Paul Biya de libérer le président Iya Mohammed » a déclaré en substance celui que plusieurs abonnés du football pressentent comme le manitou de la Fédération camerounaise de football.

Source: camfoot.com