Entertainment of Sat, 11 May 20190

Douala: les 'Rasta' veulent ressusciter Bob Marley à Bonassama

La famille rastafari de Bonassama rendra un hommage ce 11 mai 2019 à l'enfant de Kingston. Le quartier Bonassama, ancienne route abattoir dans la capitale économique Douala, va vibrer ce samedi 11 mai 2019 au rythme du reggae et du dance hall, dès 14h précise. Pendant des heures, les artistes reggae de la cité capitale vont rendre un hommage mérité à l'enfant de Kingston.

38 ans après sa mort, Bob Marley est, à juste titre, le "Pape" du reggae. Il marque la conscience collective et sa musique se bonifie au fil des années. La légende est bel et bien vivante.

11 mai 1981. Un jour funeste pour les fondus du reggae. 38 ans après son décès, Robert Nesta Marley reste toujours l’icône de la musique reggae.

Bob Marley de son vrai nom Robert Nesta Marley est décédé le 11 mai 1981, à Miami, aux Etats-Unis des suites d’un cancer. Il avait, à peine, 36 ans. L'anniversaire de son décès devient un jour férié en Jamaïque, où plusieurs timbres seront créés à son effigie. Il laisse douze ou treize enfants issus d'une dizaine de femmes, des dizaines de millions de dollars, mais pas de testament. Bob Marley est médaillé de la paix des Nations Unies pour le tiers monde. Récompensé de l'Ordre du Mérite en Jamaïque, il posséde son étoile au Hollywood Walk of Fame, un boulevard à son nom à New York, une journée lui étant entièrement consacrée dans plusieurs villes du monde…

ADVERTISEMENT

Personnage mythique, Bob Marley chantait l'amour, la rédemption, la libération des peuples africains. Sur scène l'artiste était habité, tout comme le public qui dansait jusqu'à l'ivresse.

Discographie complète. Un héritage étincelant Bob Marley a laissé en héritage cette étincelle qu'il a su diffuser à travers son rythme musical. "Il restera à jamais éternel à travers ses œuvres", confie un adepte du rastafarisme pour qui l'icône du reggae a atteint, à l'âge de 36 ans, le "summum de son art".

Des spécialistes du reggae attribuent la pérennisation du reggae à l’esprit qui habite les adeptes ainsi qu'à la philosophie qui sous-tend sa sève nourricière, le rastafari. Une philosophie qui appelle à plus de solidarité, d’amour, de tolérance et surtout de justice sociale.

Toute chose qui confère au reggae tout l’engagement qu’on connaît aux artistes adeptes de ce rythme, dans leur lutte pour une « restauration de la dignité humaine ».

Source: 237actu.com

Comments (0)

Today's Entertainment News

ADVERTISEMENT