Feature Article of Thu, 12 Oct 20170

J.B.Nguini Effa: l’éternel otage judiciaire de Paul Biya

Acquitté dans plusieurs autres affaires de détournement pour faits non établis, l’ancien directeur général de l’entreprise parapublique Société nationale des dépôts pétroliers, détenu depuis plus de 8 ans, doit faire face dès ce 12 octobre aux juges du Tribunal criminel spécial pour une autre affaire pourtant annulée par la Cour suprême en juin dernier.

Pour une procédure judiciaire bizarre c’en est une. Acquitté le 20 juin dernier par la Cour suprême dans une affaire de détournement de plus d’un milliard de F CFA, Jean Baptiste de la Salle Nguini Effa, ancien directeur général de la Société camerounaise de dépôts pétroliers (Scdp), doit répondre des mêmes faits dès ce jeudi 12 octobre 2017 au Tribunal criminel spécial (TCS).

En effet, dans son arrêt N°012/SSP/CS du 20 juin 2017, les juges suprêmes ont confirmé l’illégalité du rapport d’expertise judiciaire soulevée par les conseils de Nguini Effa et de ses quatre co-accusés. Mais la Cour suprême a souligné que cette question n’a pas été abordée par les juges d’instance ayant rendu la décision.

Rouleau compresseur

Par conséquent, tout en cassant et annulant le jugement N°557/Crim du 12 octobre 2012 du Tribunal de grande instance du Wouri (Douala)condamnant Nguini Effa à 30 ans de prison ferme, la Cour suprême a cependant renvoyé la cause devant le TCS. En des termes plus simples, l’affaire est réglée dans la forme mais pas dans le fond.

ADVERTISEMENT

Revoilà Jean Baptiste Nguini Effa jeté dans la gueule d’un rouleau compresseur judiciaire là où sa libération aurait dû s’imposer. La cour suprême ayant reconnu l’illégalité du rapport d’expertise judiciaire, principal élément de preuve contre l’ancien directeur général de la Scdp, sur quoi pourra se fonder les nouvelles accusations ? Une question qui vaut son pesant d’or à quelques heures de l’ouverture de ce nouveau procès. En guise de rappel, M.Nguini Effa a été acquitté par le TCS dans 4 autres affaires.

Ancien administrateur à la société pétrolière française Elf-Serepca, Docteur d’Etat en physique, Jean Baptiste Nguini Effa a été arrêté le 26 août 2009 dans le cadre de l’Opération anti-corruption Epervier lancé en 2005 par le président camerounais Paul Biya sous l’impulsion des bailleurs de fonds internationaux.

Rivalités politiques

Mais pour les proches de l’ancien directeur général de la Scdp qui a trôné à la tête de cette société parapublique pendant plus de 15 ans, Jean Baptiste Nguini Effa est victime de rivalités politiques au sein du parti au pouvoir, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), en perspective de la succession de Paul Biya, dans son département d’origine, la Mefou Akono (centre).

Des sources dignes de foi attribuent ses ennuis judiciaires à sa proximité avec le détenu politique Jean Marie Atangana Mebara. Mais le concerné s’en défend. L’Opération Epervier est réputée pour prendre en chasse les hauts cadres parmi les plus compétents et médiatisés mais que le système Biya considère comme politiquement gênants.

Journaliste: hurinews.com

Commentaires (0)

More Feature Articles